A compter du 1er janvier 2019, la retraite complémentaire ne distingue plus cadres (AGIRC) et non-cadres (ARRCO) mais 2 tranches de salaires qui seront la base d’un versement unique à la nouvelle entité unifiée.
Les taux seront de 7.87% jusqu’au plafond de la sécurité sociale et de 21.59% au-delà, avec une répartition 60% employeur et 40% salarié.
En outre, 2 contributions font leur apparition (même répartition 60/40) :
CEG (Contribution d’Equilibre Général) 2,15 % sur la tranche 1 et 2,70 % sur la tranche 2 et CET (Contribution d’Equilibre Technique) 0,35% sur l’ensemble du salaire quand celui-ci dépasse la tranche 1.
Les cotisations AGFF, GMP et CET (contribution exceptionnelle et temporaire) sont supprimées.
N’oubliez pas de vérifier auprès de votre comptable ou gestionnaire de paie que ces paramètres seront bien mis à jour…